Première rencontre des coworking du Québec

Le 28 octobre dernier, chez ECTO à Montréal, a eu lieu pour la première fois une rencontre des espaces de coworking du Québec. Une vingtaine de personnes étaient présentes, dont des représentants d’espaces existants à Montréal et Québec, des gens comme nous en processus de naissance (Granby, Longueuil, Sherbrooke et Lac Mégantic), des propriétaires d’immeubles qui croient aux projets, et même un investisseur de capital social.

IMG_2496

En plus de faire connaissance, nous avons tous réalisé que nous vivons des enjeux similaires. En se réunissant régulièrement, l’intelligence collective pourra faciliter l’atteinte de nos objectifs. Les espaces de co-working sont de plus en plus forts et présents en Europe et aux États-Unis. Le Québec arrive un peu tard dans ce mouvement et les institutions gouvernementales doivent encore apprendre à quel point ce peut-être avantageux pour eux d’investir dans ce modèle d’affaires. En effet, il comporte peu de risques quant aux coûts d’investissement et offre des retombées importantes à plusieurs égards :

  • développement de l’entrepreneurship et de nouveaux écosystèmes d’innovation
  • développement des régions rurales
  • revitalisation de zones urbaines
  • évolution du marché du mobilier de bureau, de la conception d’espaces de bureau et de gestion d’installations
  • développement de technologies
  • gestion de la mobilité et des ressources humaines

IMG_2498

Bref, les espaces de coworking stimulent le développement d’une économie en émergence beaucoup plus représentative des tendances futures du marché du travail.

Quelques membres présents s’apprêtaient à participer à la conférence Européenne des coworking qui se tiendra au Portugal les 24-25-26 novembre prochain et nous ramènerons des idées sur les pratiques les plus innovantes.

La suite… une prochaine rencontre prévue le 13 janvier prochain.

Avec Esther, nous sommes revenus de cette première rencontre avec de nouveaux contacts, de nouvelles idées à appliquer et gonflés à bloc, prêts pour l’ouverture prochaine de Noburo.

Une bonne et une moins bonne nouvelle

La mauvaise nouvelle d’abord

La semaine dernière, nous recevions un appel de M. Laflamme, le propriétaire de l’espace que nous louons et aussi partenaire de Noburo. Il nous informait, bien malgré lui, qu’il allait être impossible de nous livrer le local pour la date convenue en raison d’un bris survenu au système de chauffage de l’immeuble. Des réparations majeures doivent venaient de s’ajouter au calendrier de production afin que les 60 autres locataires ne se les gèlent pas trop au début octobre.

Ce délai est malheureux et nous nous excusons auprès des personnes à qui nous avions dit que l’espace allait ouvrir en octobre. La pré-ouverture est donc repoussée au mois de novembre et l’ouverture officielle, quant à elle, est prévue pour le mois de janvier puisque les toilettes, la douche ainsi que la cuisine ne seront terminées qu’au mois de décembre probablement.

Maintenant, la bonne nouvelle

La bonne nouvelle est que cette situation nous permet de mieux planifier la mise en place de l’espace. Plusieurs projets sont en branle sur presque tous les fronts. Voici en quelques lignes, l’état des lieux :

  • Les comptoirs et les tables de travail sont présentement en production à l’Ébénisterie Impériale, juste en bas de nos locaux. C’est Louis St-Germain qui s’occupe de tout ça, et ça promet!
  • Le design de l’espace a été pris en charge par Maryse Dubois, une designer d’intérieur de la région.
  • Après avoir reçu les conseils de Mélissa Tougas, une spécialiste en posture et en ergonomie au travail, nous avons opté pour cette chaise ergonomique de chez nos amis de UgoBuro, à Brossard. Il nous reste à l’essayer pour confirmer la commande d’un camion presque complet rempli de chaises.
  • Le système de surveillance et de contrôle d’entrée est sur le point d’être commandé.
  • Un partenariat avec la Chambre de commerce de Granby est en discussion.
  • La structure de forfaits mensuels et de prix sera mise en ligne au début octobre.

Nous recevons régulièrement des appels et des courriels de petits groupes et de travailleur(e)s autonomes intéressé(e)s par le concept, c’est très encourageant. On espère vraiment que ce que nous sommes en train de construire ait un impact positif sur la région, on travaille très fort pour que cet endroit soit pertinent et agréable pour nous tous.

Voici quelques photos de l’espace… parce que des mots, c’est bien, mais des photos c’est mieux.

commun-1 commun-2 commun-3

Dans la poussière

Mardi dernier, je suis allé prendre quelques clichés de l’espace de travail. Les murs sont presque tous montés et l’électricité est passée.

Les perceuses qui se faisaient aller et les bruits sourds des marteaux et des tapes à mesurer qui tombaient occasionnellement par terre ont fait paraître l’environnement-de-travail-de-papa plutôt hostile aux yeux de mes filles de 3 et 6 ans qui m’accompagnaient. Je les ai rassurées que les monsieurs n’allaient plus être là dans quelques semaines, quand les travaux seront terminés et que nous auront un bel espace à partager.

Bureaux

Bureaux

Première salle de réunion

Première salle de réunion

Deuxième salle de réunion

Deuxième salle de réunion

Réception et espace café

Réception et espace café

Porte d'entrée

Porte d'entrée

Espaces Micro-entreprise

Espaces Micro-entreprise

Hall d'entrée

Hall d'entrée

L’Assemblée générale d’organisation

Un peu plus d’un mois après la première rencontre d’information, quelques discussions avec la CDR et le propriétaire du local ainsi que de nombreux appels entre les cofondateurs, il me semble qu’il est grand temps de vous mettre aux faits de l’avancement du projet.

Retour sur la séance d’information

Plus d’une vingtaine de personnes se sont présentées à la première séance d’information que nous avions organisée avec la collaboration de M. Laflamme (propriétaire du local). L’idée était de concrétiser le projet, que les personnes intéressées puissent voir l’endroit et participer à la discussion. Plusieurs idées et suggestions ont été mises sur la table… tellement que la soirée s’est allongée jusqu’à ce que le manque de lumière nous chasse de l’endroit. Ce fut un succès.

Cette activité nous a permis de mieux ficeler le projet, de mieux le définir. Nous cherchions le dénominateur commun. Nous voulons être pertinents et bénéfiques pour le plus de travailleurs autonomes et de micro-entreprises possible.

Nous (les six membres fondateurs de la coopérative: Pascal, Guillaume, Pierre R., Frédérick, Pierre L. et Esther) en avons également profité pour signer les papiers de constitution du Gouvernement.

L’AGO et le premier CA

Mardi dernier, bien installés sur une véranda à Bromont, pas trop loin du centre équestre et du Balnéa, nous avons tenu l’assemblée générale d’organisation de Noburo qui officialise en quelque sorte le début des activités de la coopérative. Cette étape était nécessaire pour élire les administrateurs (le CA) et adopter les règlements généraux.

Un par un, nous avons parcouru les règlements. Nous avons d’abord tenu l’AGO et ensuite le premier CA. Après de nombreux « proposé par » et « secondé par », quelques épis de maïs et une tarte au sirop d’érable des Désirables dont je vais me rappeler longtemps, la coop a désormais tous les outils pour fonctionner normalement et selon les règles.

L’effet coop

Lorsque nous étions que deux avec Pascal, l’idée initiale était d’incorporer une entreprise qui allait réinvestir tous ses profits. Bien franchement, nous n’étions pas chauds à l’idée de créer une coopérative. La paperasse et la gestion au quotidien nous semblaient très complexes et les soucis que tout ça allait amener étaient la dernière chose dont nous avions besoin en tant qu’entrepreneurs.

La venue de Pierre R. et de Frédérick dans le projet a amené une tout autre dynamique. Le support de la CDR et la vision très entrepreneuriale du CLD Haute-Yamaska nous ont convaincus de basculer vers une forme juridique qui permettait aux gens d’y mettre du leur en ayant l’impression de contribuer à un projet qui leur appartient.

Après quelques mois à vivre le modèle coopératif, je trouve ça plutôt impressionnant de voir l’engouement des gens pour ce projet. Plus tu t’impliques, plus ça te ressemblera. C’est quand même le fun comme concept :O)

Voilà les nouvelles pour aujourd’hui…

Guillaume Joly explique les grandes lignes du projet.

Première séance d’information

Comme certains le savent déjà, Pierre, Pascal et moi travaillons à mettre sur pied Noburo : un espace de Co-Working conçu spécifiquement pour les travailleurs (euses) autonomes et les micro-entreprises de la région de Granby.

L’ouverture est prévue pour la fin de l’été et nous sommes présentement à la recherche de personnes intéressées (de près ou de loin) par le projet.

Nous organisons donc une séance d’information qui aura lieu mercredi, le 18 juin prochain de 19h à 20h45 – dans les futurs locaux de Noburo – au 3e étage du 164 Cowie à Granby. Pour nous permettre de mieux planifier la soirée, nous vous demanderions de bien vouloir confirmer votre présence ici : http://noburo-information.eventbrite.com

La séance d’information est gratuite. N’hésitez pas à partager cette invitation à d’autres personnes qui pourraient être intéressées par ce concept ou à communiquer avec nous si vous avez des questions.

Confirmer ma présence